République démocratique du Congo-La France condamne les attaques contre la MONUSCO (27 juil. 2022)

Nous condamnons les attaques contre la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) et les violences survenues lors des manifestations de ces derniers jours dans l’est de la RDC. Nous appelons à un retour au calme.

Nous exprimons notre soutien à la MONUSCO et à son personnel dans l’accomplissement de son mandat. Nous présentons également nos condoléances à tous les proches des victimes.

Tous les responsables des attaques doivent répondre de leurs actes et des enquêtes doivent être menées pour déterminer les causes de la mort.

Un processus de consultation pour concevoir ensemble la Maison des Mondes africains

« Quelque chose de nouveau et de puissant émerge d’Afrique. Et la Maison des Mondes africains en est un autre exemple.”. »

Achille Mbembe, en référence à la Maison des Mondes Africains

En novembre 2017, le Président français Emmanuel Macron a prononcé un discours à l’Université de Ouagadougou exposant une nouvelle relation entre la France et les pays africains basée sur un dialogue renouvelé sur des thèmes communs.

Cette nouvelle approche a également été au cœur du Nouveau Sommet Afrique-France qui s’est tenu à Montpellier le 8 octobre 2021. Lors de la séance plénière du Sommet, le Président de la République française a annoncé la création d’une “Maison des Mondes africains”, sur la base de l’une des propositions phares du rapport du Professeur Achille Mbembe “Nouvelles relations Afrique-France: relever ensemble les défis de l’avenir”.

Lieu pluridisciplinaire de création, de rassemblement, de découverte, d’information et d’innovation, cette « Maison » aura pour ambition de devenir une référence pour tous ceux qui s’intéressent à l’Afrique et souhaitent y entreprendre des projets. Il incarnera également la relation profondément renouvelée entre le continent africain et ses diasporas.

Ce projet fait suite à la Saison Africa2020, qui s’est tenue de décembre 2020 à septembre 2021, dont la Commissaire Générale était Mme N’Goné Fall.

Tout comme son contenu est entièrement nouveau, le projet souhaite également utiliser des méthodes innovantes en impliquant les jeunes de la phase de conception jusqu’à sa gouvernance. Pour ce faire, un processus de consultation en ligne à grande échelle a été créé, intitulé “Imaginons notre maison”. Il s’adresse particulièrement aux jeunes de France mais aussi d’Afrique.

A travers ce processus de consultation, les futurs bénéficiaires et utilisateurs de la “Maison des Mondes Africains” sont invités à partager leurs points de vue, leurs attentes et leurs propositions. Ils peuvent faire des recommandations concernant les méthodes de programmation et de prise de décision pour la structure.

Le processus sera disponible du 22 juin au 31 juillet via un dialogue en ligne et des ateliers sur place et en ligne. Lorsque les consultations seront terminées, les contributions seront résumées et des commentaires seront fournis.

En ligne, à https://www.maisondesmondesafricains.org/en

En organisant un atelier personnel, communautaire ou professionnel.

Pour plus d’informations: https://www.maisondesmondesafricains.org/en/atelier/

E – mail: consultation à maisondesmondesafricains.org

Informations complémentaires:

Après le discours de Ouagadougou: Mise en œuvre des engagements: https://www.diplomatie.gouv.fr/en/country-files/africa/after-the-ouagadougou-speech/

https://www.diplomatie.gouv.fr/en/country-files/africa/the-new-africa-france-summit-reinventing-our-relationship-together/

Trois incendies de forêt récents en France étaient des incendies criminels: #

Deux incendies de forêt qui ont éclaté dans le nord-ouest de la France la semaine dernière ont été causés par un incendie criminel, ont annoncé lundi les procureurs, portant à trois le total des incendies délibérément déclenchés ces dernières semaines.

Les deux incendies dans le nord-ouest de la Bretagne, normalement humide et venteux, sont survenus lors d’une vague de chaleur féroce qui a brûlé l’Europe au cours des quinze derniers jours.

Ils sont “sans aucun doute d’origine humaine », a déclaré la procureure locale Carine Halley, ajoutant que les experts avaient identifié les points de départ.

Les incendies en Bretagne étaient relativement faibles par rapport à deux autres plus au sud qui ont détruit plus de 20 000 hectares (49 500 acres) de forêts semi-sèches dans la région de la Gironde autour de Bordeaux.

Plus de 2 000 pompiers appuyés par des avions et des hélicoptères combattent les flammes en Gironde depuis le 12 juillet. Au total, 36 000 personnes ont été évacuées de leurs maisons et de leurs campings de la région.

Le plus important — à l’intérieur des terres autour du village de Landiras — a finalement été maîtrisé, a annoncé lundi Fabienne Buccio, une responsable locale de haut rang.

“Le feu n’est toujours pas éteint”, a-t-elle souligné, mais ne se propageait plus.

Il est également considéré comme un incendie criminel, ont déclaré les procureurs la semaine dernière, mais un suspect de 39 ans a été libéré faute de preuves.

” Pour l’éteindre complètement, cela pourrait prendre plusieurs semaines et dépendra de la météo », a déclaré à la presse Marc Vermeulen, pompier régional.

Vingt-cinq pompiers ont été légèrement blessés mais personne n’a été tué dans les opérations contre les deux incendies en Gironde, ce que Buccio a salué comme un résultat “positif”.

Cinq maisons, un restaurant et une discothèque ont été détruits, ainsi que cinq campings.

Mais 2 800 bâtiments « directement exposés » aux incendies s’en sont sortis indemnes, a-t-elle déclaré.

– Images apocalyptiques –

De vastes étendues de forêt ont été perdues autour de la célèbre Dune du Pilat sur la côte Atlantique, la plus haute dune de sable d’Europe, qui regorge normalement de touristes pendant les mois d’été.

On pense qu’il a été démarré accidentellement par une étincelle provenant d’un véhicule.

Les images apocalyptiques des incendies de la semaine dernière, alors que de nombreuses régions ont signalé des températures record de plus de 40 degrés Celsius (104 degrés Fahrenheit), ont ravivé le débat en France sur le changement climatique.

Les experts affirment que le réchauffement climatique induit par l’homme entraînera des risques accrus de vagues de chaleur, de sécheresse et d’incendies de forêt.

Le manque de pluie et les vagues de chaleur répétées ont placé la quasi-totalité des départements régionaux de France en état d’alerte à la sécheresse, à des degrés divers, a indiqué lundi le site officiel de restrictions d’eau Propluvia.

L’eau est désormais principalement destinée à des « utilisations prioritaires », notamment l’eau potable et l’assainissement, ainsi que les hôpitaux et autres services essentiels, de nombreuses régions limitant le lavage des voitures, l’arrosage des jardins et d’autres utilisations moins vitales.

L’agriculture souffre également, avec des mauvaises récoltes dans certaines régions, des restrictions d’eau dans d’autres et des récoltes de céréales ayant souvent lieu au moins deux semaines plus tôt que d’habitude.

Les cours d’eau sont plus bas que les années précédentes et le débit du Rhin dans le nord-est de la France est “particulièrement faible”, selon l’autorité des voies navigables de France, la VNF.

Birmanie / Myanmar – La France condamne fermement l’exécution de quatre prisonniers politiques (25 juil. 2022)

La France condamne fermement l’exécution, annoncée le 25 juillet, de quatre prisonniers politiques par le régime militaire birman arrivé au pouvoir par le coup d’État du 1er février 2021. Il s’agit de l’écrivain Kyaw Min Yu, de l’ancien député de la Ligue nationale pour la démocratie Phyo Zayar Thaw, de Hla Myo Aung et d’Aung Thura Zaw. Aucune exécution n’ayant été signalée dans le pays depuis plus de 30 ans, ces exécutions représentent un recul majeur et une nouvelle escalade des atrocités commises par la junte birmane depuis le coup d’État.

La France réaffirme sa ferme opposition à la peine de mort partout et en toutes circonstances. Nous restons fermement attachés à l’abolition universelle de ce châtiment injuste, inhumain et inefficace. Nous appelons toutes les nations qui appliquent encore la peine de mort à la soumettre à un moratoire avant son abolition définitive.

La France réitère son appel à la libération de toutes les personnes détenues arbitrairement depuis le 1er février 2021; à la fin des violences perpétrées par le régime militaire birman; et à l’instauration d’un dialogue incluant toutes les parties prenantes. Le soutien de la France au peuple birman, dont nous saluons le courage, reste inchangé.

Le Brexit blâmé alors que le Royaume-Uni fait face à l’impasse du port de la Manche

Les syndicats, les responsables portuaires et les autorités françaises ont blâmé le Brexit samedi alors que des milliers de vacanciers ont dû faire face à de longs retards pour tenter de rejoindre l’Europe via le port de Douvres, dans la Manche.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a carrément blâmé Paris, insistant: “Les autorités françaises n’ont pas mis assez de gens à la frontière.”

Mais les responsables de l’autre côté de la Manche ont rejeté les allégations selon lesquelles les blocages étaient causés par un manque de personnel.

Les contrôles aux frontières et la paperasse supplémentaire pour le trafic de marchandises ont été réintroduits lorsque la Grande-Bretagne a quitté l’Union européenne l’année dernière, mettant fin à la libre circulation des personnes et des marchandises dans le bloc.

Des goulots d’étranglement de camions à Douvres ont été observés depuis lors, mais cet été est le premier avec des déplacements sans restriction pour le public depuis la levée de toutes les restrictions Covid.

Le député français Pierre-Henri Dumont, dont la circonscription comprend le port de Calais, dans la Manche, a qualifié le chaos des voyages de “conséquence du Brexit”.

“Nous devons effectuer plus de contrôles qu’auparavant”, a-t-il déclaré à la télévision BBC, prédisant que cela se reproduirait.

Le directeur général du port de Douvres, Doug Bannister, a d’abord blâmé le manque de personnel de l’agence des frontières française pour l’impasse qui a vu certains vacanciers attendre six heures ou plus pour prendre leurs ferries.

Mais il a concédé qu’il y avait maintenant “des temps de transaction accrus” après le Brexit. Le port était confiant de pouvoir répondre à la demande en période de pointe, a-t-il ajouté.

Boris Johnson, figure de proue du Brexit, a fait de la « reprise du contrôle “des frontières britanniques un appel de ralliement pour sa campagne” leave » lors du vote de 2016 sur l’adhésion à l’UE.

Depuis qu’il est devenu Premier ministre, il a trouvé cela plus difficile, avec un nombre record de migrants traversant le nord de la France dans de petites embarcations.

Le chef du conseil du comté de Kent, Roger Gough, a estimé que 3 000 camions attendaient pour se rendre au port samedi matin.

La police du Kent a déclaré que les automobilistes devraient toujours s’attendre à des « retards importants ».

Lucy Moreton, du syndicat ISU qui représente le personnel des frontières, de l’immigration et des douanes, a déclaré que les reculs étaient un résultat “raisonnablement prévisible” du Brexit.

“C’est le moment où il a choisi de mordre”, a-t-elle déclaré à la BBC.

– Pays tiers –

Les passagers doivent passer par les contrôles aux frontières britanniques et françaises à Douvres avant de monter à bord des ferries pour le nord de la France.

À 12h45 (11h45 GMT), le port de Douvres a déclaré que plus de 17 000 passagers étaient déjà passés.

Bannister a déclaré que quelque 8 500 véhicules avaient quitté le port vendredi, avec environ 10 000 attendus samedi.

Des files d’attente pour le port serpentaient à travers Douvres et les routes environnantes, s’étendant sur des kilomètres (miles), avec des camions sauvegardés sur l’autoroute M20 menant à la ville.

Un système de gestion du trafic a été déployé sur la M20 pour gérer le volume élevé de camions sauvegardés vers Douvres.

Cela comprenait la fermeture de certaines parties de l’autoroute au trafic non de fret et le détournement des voitures vers le port et l’Eurotunnel par d’autres itinéraires.

Eurotunnel a déclaré que ses services de navette ferroviaire pour les véhicules entre Folkestone et Coquelles, dans le nord de la France, avaient deux heures de retard sur l’horaire prévu.

Le préfet de la région des Hauts-de-France Georges-François Leclerc a déclaré que la France avait “fait son travail” en augmentant son personnel frontalier à Douvres de 120 à 200.

Il a imputé les embouteillages à un accident sur la M20 vendredi pour l’arrivée tardive du personnel de l’agence française des frontières à leurs postes à Douvres.

Mais il a suggéré que le port lui-même n’avait pas fait assez pour gérer l’augmentation du trafic, qui passe généralement de 5 000 à 10 000 véhicules par jour pendant l’été chargé.

L’ensemble du personnel français était en poste à 9h45 (08h45 GMT) au lieu de 8h30, a déclaré le préfet à des journalistes à Lille.

« Qui aurait pensé que parce que les renforts français avaient une heure de retard, cela ferait dérailler tout le système? »il a ajouté.

“L’année dernière, il y avait le Covid. Nous découvrons le Brexit” et son impact sur les périodes de pointe.

“Le monde a changé. Le Royaume-Uni est désormais un pays tiers de l’UE”, ce qui signifie des contrôles beaucoup plus longs.

fraises-phz/gw

Jeu de blâme alors que le port britannique tente d’effacer le trafic logjam

Le port de la Manche de Douvres s’est battu samedi pour résorber un arriéré chronique de retards d’escapade estivale, que la Grande-Bretagne a imputé à la France, mais d’autres ont déclaré que cela avait été causé par le Brexit.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a risqué une querelle transmanche en qualifiant les longs retards de vendredi de “tout à fait évitables  » et en exhortant Paris à agir.

Les responsables portuaires ont accusé le sous-effectif “terriblement insuffisant  » des postes frontaliers français d’avoir ruiné le début des vacances pour des milliers de personnes.

Les passagers passent par les contrôles aux frontières britanniques et françaises à Douvres avant de monter à bord des ferries pour le nord de la France.

Le directeur général du port de Douvres, Doug Bannister, a déclaré que la journée de samedi devrait être plus occupée en raison de l’impasse de vendredi.

“Nous avons traité environ 8 500 voitures qui sortaient (vendredi). Aujourd’hui, nous étions environ 10 000”, a-t-il déclaré à la radio BBC.

Les voitures et les camions faisant la queue pour le port serpentaient à travers Douvres, s’étendant sur des kilomètres (miles) jusqu’à l’autoroute M20 menant à la ville.

À 7h00 (06h00 GMT), P & O Ferries a demandé aux voyageurs de prévoir au moins trois à quatre heures pour atteindre le port et franchir tous les contrôles de sécurité.

Beaucoup ont dû faire face à des attentes de six heures-ou plus — le vendredi.

“Nous pensons qu’il y a environ 3 000 poids lourds (poids lourds) retenus sur la M20”, a déclaré le chef du conseil du comté de Kent, Roger Gough.

La situation s’est apaisée en raison de l’arrivée de plus de personnel de l’agence des frontières française, a-t-il ajouté, mais a déclaré que la situation dans l’ensemble restait “extrêmement grave”.

“Le problème, c’est que nous avons à la fois un volume très élevé de passagers et clairement un arriéré par rapport aux poids lourds”, a-t-il déclaré.

Douvres a déjà été un goulot d’étranglement pour les retards depuis que la Grande-Bretagne a quitté l’Union européenne, son marché unique et son espace douanier en janvier de l’année dernière.

Les files d’attente ont été imputées à l’augmentation des contrôles aux frontières et à la paperasse supplémentaire pour le trafic de marchandises.

Un député français, Pierre-Henri Dumont, a déclaré que le chaos des voyages de ce week-end se reproduirait, le qualifiant de “séquelle du Brexit”.

“Nous devons effectuer plus de contrôles qu’auparavant”, a déclaré Dumont, dont la circonscription comprend le port de Calais, une chaîne française, à la télévision BBC.

Bannister a convenu qu’il y avait “des temps de transaction accrus” après le Brexit, mais a déclaré que la capacité avait été augmentée et que le port était confiant de gérer la demande aux périodes de pointe.

Les autorités françaises ont accusé un” incident technique imprévu  » dans le tunnel sous la Manche d’avoir retardé l’arrivée de son personnel frontalier vendredi matin.

Mais l’opérateur Eurotunnel a rejeté l’explication.

Macron entame le premier voyage en Afrique du nouveau mandat

Le président Emmanuel Macron entame lundi une tournée de trois pays dans les États d’Afrique de l’Ouest lors du premier voyage en Afrique de son nouveau mandat, alors qu’il cherche à relancer les relations postcoloniales de la France avec le continent.

Macron commencera sa tournée du 25 au 28 juillet, également la première aventure hors d’Europe de son nouveau mandat, par une visite au Cameroun, avant de se rendre au Bénin puis de terminer le voyage en Guinée-Bissau.

Les questions d’approvisionnement alimentaire figureront en tête de l’ordre du jour des pourparlers, les pays africains craignant des pénuries, en particulier de céréales, en raison de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Mais la sécurité sera également importante alors que la France se prépare à achever son retrait du Mali cette année, tous les pays de la région cherchant à conjurer les craintes d’insurrections islamistes.

Ce voyage dans trois pays qui figurent rarement sur l’itinéraire des dirigeants mondiaux intervient avec Macron, qui a remporté un nouveau mandat en avril, s’engageant à poursuivre sa candidature pour une nouvelle relation entre la France et l’Afrique.

La France a également suivi avec inquiétude l’émergence d’autres puissances cherchant à s’implanter dans une zone que Paris considère encore comme faisant partie de sa sphère d’influence, notamment la Turquie sous le président Recep Tayyip Erdogan mais aussi de plus en plus la Chine et la Russie.

– « Priorité politique’ –

La tournée  » montrera l’engagement du président dans le processus de renouvellement de la relation avec le continent africain”, a déclaré un responsable de la présidence française, qui a demandé à ne pas être nommé.

Il signalera que le continent africain est une « priorité politique » de sa présidence.

Au Cameroun, déchiré par des violences ethniques et une insurrection de séparatistes anglophones, Macron rencontrera le président Paul Biya, 89 ans, qui dirige le pays depuis près de 40 ans et est le dirigeant non royal le plus ancien au monde.

Biya a dirigé le pays d’une main de fer, refusant les demandes de fédéralisme et réprimant la rébellion des séparatistes.

Emmanuel Macron se rendra mercredi au Bénin, voisin du Nigeria, le pays le plus peuplé d’Afrique. Le nord du pays a fait face à des attaques plus meurtrières, la menace djihadiste s’étendant désormais du Sahel aux pays du golfe de Guinée.

Il est susceptible d’être félicité pour avoir défendu la restitution en novembre de 26 trésors historiques volés en 1892 par les forces coloniales françaises à Abomey, capitale de l’ancien royaume du Dahomey situé dans le sud de l’actuel Bénin.

Le Bénin a longtemps été loué pour sa démocratie multipartite florissante. Mais les critiques disent que sa démocratie s’est progressivement érodée sous le président Patrice Talon au cours de la dernière demi-décennie. Le chef de l’opposition Reckya Madougou a été condamné en 2021 à 20 ans de prison pour terrorisme.

Jeudi, Macron achèvera sa tournée en Guinée-Bissau, déchirée par la crise politique au moment où son président Umaro Sissoco Embalo s’apprête à prendre la tête de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

– Repenser la stratégie –

Alors que tous les pays sont critiqués par les militants pour leur bilan en matière de droits, l’Elysée a insisté sur le fait que les questions de gouvernance et de droits seront soulevées, bien que “sans bruit médiatique mais sous la forme d’échanges directs entre les chefs d’État”.

Le premier mandat de Macron a été marqué par des visites dans des pays africains non francophones, notamment au Nigeria et en Afrique du Sud, alors qu’il cherchait à s’engager avec l’ensemble du continent et pas seulement avec les anciennes possessions françaises.

Le Bénin est une ancienne colonie française, mais la Guinée-Bissau était autrefois une colonie portugaise tandis que l’héritage colonial du Cameroun est un mélange de Britanniques et d’Allemands ainsi que de Français.

Macron a quant à lui insisté sur le fait que la présence militaire de la France dans la région s’adaptera plutôt que de disparaître une fois le retrait du Mali terminé.

Il a annoncé la semaine dernière qu’une refonte de la présence de la France serait achevée d’ici l’automne, affirmant que les militaires devraient être “moins exposés” à l’avenir mais que leur déploiement restait une “nécessité stratégique”.

Le retrait du Mali fait suite à une rupture des relations avec la junte au pouvoir dans le pays, que les États occidentaux accusent de compter sur les mercenaires russes de Wagner plutôt que sur les alliés européens pour lutter contre une insurrection islamiste.

UE-Questions et réponses -( 22 juil.22)

Q : Quelle est votre réponse à la décision de la Hongrie d’acheter 700 millions de mètres cubes de gaz naturel en plus des montants déjà stipulés dans les contrats à long terme avec la Russie?

A : Face au chantage de la Russie sur les livraisons de gaz, dans le cadre de son agression contre l’Ukraine, l’UE a décidé lors du sommet de Versailles organisé en mars dernier par la présidence française du Conseil de l’UE de réduire progressivement sa dépendance aux importations russes de gaz, de pétrole et de charbon le plus rapidement possible.

C’est l’objectif des propositions de la Commission européenne, en particulier celles contenues dans le plan RepowerEU, et ce sera l’une des principales questions discutées par les ministres de l’Énergie de l’UE ce mardi. Nous partageons tous l’objectif primordial de renforcer l’autonomie énergétique stratégique.

La France est pleinement engagée dans la recherche d’une réponse européenne commune à la question de l’énergie, dans un esprit d’unité et de solidarité.

Tunisie – Entretien entre Catherine Colonna et son homologue (21 juil.22)

La ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Catherine Colonna, s’est entretenue hier avec son homologue tunisien, Othman Jerandi.

Elle a réitéré le soutien de la France à la Tunisie et au peuple tunisien face aux défis économiques et sociaux auxquels le pays est confronté. Elle a salué le dialogue constructif entre les autorités tunisiennes et les équipes du Fonds monétaire international en Tunisie au cours des derniers jours. Elle a appelé le gouvernement tunisien à poursuivre ses efforts pour parvenir le plus rapidement possible à un accord avec le FMI et à travailler avec toutes les parties prenantes politiques et économiques pour mettre en œuvre les réformes économiques vitales à la prospérité du pays.

Au cours de leur conversation, les ministres ont discuté de la sécurité alimentaire dans la région, qui a été gravement compromise par l’agression russe contre l’Ukraine. Mme Colonna a noté que la France et ses partenaires européens travaillent d’arrache-pied pour que la Tunisie puisse répondre à ses besoins les plus urgents, notamment en blé tendre.

Quelques jours avant le référendum constitutionnel du 25 juillet, le ministre a exprimé l’espoir que la transition politique et institutionnelle se déroulerait dans les meilleures conditions possibles et se caractériserait par le dialogue et le respect de l’État de droit. Elle a réaffirmé l’importance que la France attache à la préservation des acquis démocratiques de la révolution de 2011 et à la garantie des droits fondamentaux et des libertés individuelles.

Enfin, les ministres ont discuté des questions régionales, en particulier de la situation en Libye.

OACI-Bélarus-Décision du Conseil relative au détournement d’un vol commercial par les autorités biélorusses en 2021 (18 juil. 2022)

Le 18 juillet, à la suite de l’enquête de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) sur le détournement du vol Ryanair FR4978 vers Minsk le 23 mai 2021, le Conseil de l’OACI a reconnu que les autorités biélorusses étaient responsables de la fausse alerte à la bombe, qui a mis en danger les passagers et l’équipage du vol. Le Conseil a condamné la violation par les autorités biélorusses de la Convention sur l’Aviation civile internationale (Convention de Chicago) et de la Convention pour la répression d’actes illicites contre la Sécurité de l’Aviation civile (Convention de Montréal).

La France félicite le Conseil de l’OACI pour cette décision, qui confirme que la Biélorussie a détourné un vol commercial, facilitant ainsi l’arrestation du journaliste d’opposition Roman Protasevich et de Sofia Sapega. Ce détournement fait partie de la politique du Bélarus de répression brutale des individus critiques à l’égard de M. Loukachenko.

La France salue le courage des citoyens biélorusses qui se sont prononcés contre le régime de M. Loukachenko. Nous appelons les autorités biélorusses à abandonner toutes les charges retenues contre Roman Protasevich et Sofia Sapega, en plus de tous les prisonniers politiques détenus au Bélarus.